• bsoccol

Ni « monde d’avant » ni « monde d’après »


Tribune de Patricia Goldman

Le monde d’après est devenu en quelques semaines une expression presque omniprésente dans les conversations. Réceptacle de nos rêves, de nos bonnes résolutions, de nos optimismes, elle nous a permis de traverser la phase aiguë de la pandémie et nous a aidés à nous projeter dans cet avenir déconfiné. Enfermés, parfois esseulés, le monde d’après se présentait à nous comme cette terre promise de notre bonne volonté. Cette expression était un lieu commun, au sens propre et au sens figuré. (…)

Lire la tribune

0 vue0 commentaire